vendredi, septembre 21, 2012

d'éminents scientifiques ont signé la "Déclaration de Cambridge sur la Conscience" reconnaissant que les animaux non-humains sont des êtres conscients





Une reconnaissance majeure pour les animaux
-En juillet, d'éminents scientifiques ont signé la "Déclaration de Cambridge sur la Conscience" reconnaissant que les animaux non-humains sont des êtres conscients. Darwin affirmait, il y a cent
cinquante ans, qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces animales. Pourtant, il y a encore quelques décennies, ...parler chez l’animal de conscience, c’est-à-dire des états supérieurs de l’activité intellectuelle, eût été inconcevable dans les milieux scientifiques. Il y régnait un climat de «mentaphobie» dénoncé par Donald Griffin, fondateur de l’éthologie cognitive. Ce temps semble définitivement révolu. A l’issue d’un congrès à l’université de Cambridge sur le sujet, des scientifiques internationaux renommés, dont Stephen Hawking, ont signé le 7 juillet une Déclaration de conscience des animaux (3), dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience. Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques».

Le néocortex n’est donc plus considéré comme indispensable pour penser finement. Dès 1920, on a démontré que les abeilles utilisent des concepts mathématiques pour indiquer leur butin aux congénères. Or les insectes ne possèdent pas de cerveau mais des ganglions nerveux, de même que le poulpe, mollusque de génie ! Ces vingt dernières années, une avalanche de découvertes nous a réconciliés avec le règne animal dont nous nous croyions si éloignés. Les éléphants coopèrent pour trouver des solutions. Les rats estiment plus urgent de délivrer leurs congénères enfermés que de déguster des friandises. Les chimpanzés apprennent à leurs jeunes à fabriquer et à utiliser des outils pour casser des noix. Les grands singes, les dauphins, les cochons, les éléphants et même les pies se reconnaissent dans un miroir, test classique de la conscience de soi que les enfants ne réussissent pas avant 18 mois. Mais les implications ne sont pas uniquement scientifiques. Elles sont aussi éthiques, juridiques et politiques. Pourrons-nous continuer de traiter les animaux comme des choses ? Pendant la canicule, les images de ces hangars où s’entassaient les cadavres d’animaux avaient de quoi couper l’appétit de ceux qui ont un cœur en plus d’un estomac.

Notre code civil témoigne de cette chosification de l’animal, qu’il qualifie archaïquement de bien meuble (article 528) IDEM pour le CANADA quand, en Allemagne ou en Suisse, les animaux sont expressément distingués des choses. Opposés à la reconnaissance juridique de la sensibilité des animaux, les lobbies de la chasse et de l’élevage ont obtenu lors du quinquennat précédent la mise à l’écart de toute réforme en la matière. Bref, en France, les animaux ne pensent pas parce que les chasseurs votent.

(1) Auteur de «Kamala, une louve dans ma famille», Flammarion, 2012. (2) Auteur de «la Personnalité juridique des animaux jugés au Moyen Age», l’Harmattan, 2012. (3) http://io9.com/5937356/prominent-scientists-sign-declaration-that-animals-have-conscious-awareness-just-like-us.

À LIRE AUSSI: Les Animaux sont aussi conscients que les humains
http://wolf-samantha.skynetblogs.be/archive/2012/08/30/animaux-sont-aussi-conscients-que-les-humains.html


Les scientifiques déclarent : Les Animaux sont aussi conscients que les humains.


Un groupe international de scientifiques de renom a signé la Déclaration Cambridge sur la Conscience dans laquelle ils proclament leur soutien à l'idée que les animaux sont conscients et conscientes de la mesure dans laquelle les êtres humains sont - d'une liste des animaux que comprend tous les mammifères, les oiseaux et même les poulpe. Cependant, ce seront nous faire arrêter le traitement de ces animaux d'une manière totalement inhumaine ?

Bien que cela puisse ne pas sembler beaucoup pour les scientifiques de déclarer que de nombreux animaux non humains possèdent états de conscience, c'est la reconnaissance ouverte c'est les grandes nouvelles ici. L'ensemble des preuves scientifiques de plus en plus montrant que la plupart des animaux sont conscients de la même manière que nous sommes, et ce n'est plus quelque chose que nous pouvons ignorer.

Ce qui est aussi très intéressant à propos de la déclaration est une reconnaissance du groupe que la conscience peut émerger chez les animaux qui sont très différent de l'homme, y compris ceux qui ont évolué le long de différentes pistes évolutives, à savoir les oiseaux et certains encephalopods.

«L'absence d'un néocortex ne semble pas exclure un organisme d'expérimenter des états affectifs», écrivent-ils. "Preuves convergentes indique que les animaux non-humains ont le neuroanatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques de substrats états de conscience ainsi que la capacité de manifester des comportements intentionnels."

Par conséquent, disent les signataires, les preuves scientifiques de plus en plus ce qui indique que les êtres humains ne sont pas uniques à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience.

Le groupe est composé de chercheurs en sciences cognitives, neuropharmacologistes, neurophysiologistes, neuroanatomistes, et neuroscientifiques de calcul - qui étaient tous présents à la Conférence à la mémoire de Francis Crick sur la conscience de l'homme et les animaux non-humains. La déclaration a été signée en présence de Stephen Hawking, et inclus signataires tels que Christof Koch, David Edelman, Edward Boyden, Philip Low, Irene Pepperberg, et beaucoup plus.

La déclaration a fait les observations suivantes :

Le domaine de la recherche sur la conscience évolue rapidement. L'abondance de nouvelles techniques et stratégies de recherche sur les animaux humains et non-humains ont été développés. Par conséquent, davantage de données sont de plus en facilement disponible, et cela exige une réévaluation périodique des idées préconçues précédemment détenues dans ce domaine. Des études sur des animaux non humains ont montré que les circuits du cerveau homologue en corrélation avec l'expérience consciente et la perception peut être sélectivement perturbée facilité et de déterminer si elles sont en effet nécessaires pour ces expériences. En outre, chez les humains, les nouvelles techniques non invasives sont disponibles pour étudier les corrélats de la conscience.

Les substrats neuronaux des émotions ne semblent pas se limiter aux structures corticales. En fait, les réseaux de neurones sous-corticaux suscités pendant les états affectifs chez l'homme sont également très importants pour générer des comportements émotionnels chez les animaux. L'excitation artificielle des mêmes régions du cerveau génère un comportement correspondant et états affectifs chez les humains et les animaux non humains. Partout dans le cerveau on évoque instinctives comportements émotionnels dans les animaux non humains, de nombreux comportements qui en découlent sont conformes aux états affectifs expérimentés, y compris ceux qui sont des états internes récompenser et de punir. La stimulation cérébrale profonde de ces systèmes dans les humains peuvent aussi générer des états affectifs similaires. Systèmes liés à l'affect sont concentrés dans les régions sous-corticales où abondent les homologies de neurones. Les jeunes animaux humains et non humains sans neocortices conserver ces fonctions du cerveau-esprit. En outre, les circuits neuronaux de soutien états comportementaux / électrophysiologiques de l'attention, le sommeil et la prise de décision semblent avoir surgi dans l'évolution dès le rayonnement des invertébrés, étant évident chez les insectes et les mollusques céphalopodes.

Les oiseaux semblent offrir, dans leur comportement, de la neurophysiologie, neuroanatomie et un exemple frappant de l'évolution parallèle de la conscience. Preuve de près de humain-comme des niveaux de conscience a été la plus spectaculaire observée chez les perroquets gris d'Afrique. Mammifères et d'oiseaux réseaux affectifs et cognitifs microcircuitries semblent être beaucoup plus qu'on ne le pensait homologue. En outre, certaines espèces d'oiseaux ont été trouvés exposer les habitudes de sommeil de neurones semblables à ceux des mammifères, y compris le sommeil paradoxal et, comme cela a été démontré dans les diamants mandarins, les modèles neurophysiologiques, que l'on croyait besoin d'un néocortex des mammifères. Puis dans articulaires ont été démontré que des similitudes frappantes avec les humains, les grands singes, les dauphins et les éléphants dans les études de miroir auto-reconnaissance.

Chez l'homme, l'effet de certains hallucinogènes semble être associée à une perturbation dans le traitement anticipation et rétroaction corticale. Les interventions pharmacologiques à des animaux non humains avec des composés connus pour affecter le comportement conscient chez les humains peut conduire à des perturbations similaires dans le comportement des animaux non humains. Chez l'homme, il existe des preuves pour suggérer que la conscience est en corrélation avec l'activité corticale, ce qui n'exclut pas d'éventuelles contributions par le traitement cortical sous-corticales ou au début, comme dans la conscience visuelle. Preuve que les sentiments des animaux humains et non humains émotionnels proviennent de réseaux cérébraux sous-corticales homologues fournissent des preuves convaincantes de l'évolution, partagés primaires qu’alia affectifs.




Lisez la déclaration en anglais sur ce lien http://fcmconference.org/img/CambridgeDeclarationOnConsciousness.pdf
 
 

2 Comments:

Anonymous azer said...

Merci pour cette info !

Au passage :

http://www.change.org/fr/petitions/ecocert-retrait-du-label-bio-aux-steaks-provenant-de-bovins-%C3%A9gorg%C3%A9s-%C3%A0-vif#

21 septembre, 2012 01:14  
Anonymous Anonyme said...

merci pour cette info car nous sommes plusieurs a le dire, l'écrire mais personne ne nous écoute, et n'écoute pas la voix des animaux

08 octobre, 2012 15:58  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home