samedi, mai 06, 2006

l'Ours révèle la folie de certains hommes...

Manifestation en faveur de l'ours le 3 juin à LUCHON.
Les associations membres de Cap Ours (Coordination Associative Pyrénéenne pour l'ours) et les Maires des communes de lâcher (Arbas, Bagnères de Luchon, Burgalays et Luchon) appellent à une manifestation en faveur de la restauration de la population d'ours le 3 juin 2006 dans les Pyrénées (lieu à préciser).



Commentaire laissé sur des forums de protection de l’ours ,

envoyé au secrétariat du président de la république, Mr Chirac, le 02 mai 20006

et envoyé au forum des lecteurs de la république des pyrénées le 05 mai 2006 :

"Je n'arrive pas à comprendre que l'état se retrouve obligé d'avoir recours à des subterfuges pour réintroduire les ours! Je suis persuadée que s'il s'agissait de "jeunes des banlieues" qui viendraient empêcher les lâchers, ils se retrouveraient arrêtés dans un poste de police.

Mais là, ce sont des chasseurs, des paysans, et eux, on les laisse rugir, et c'est l'état qui doit modifier son action!

Deux poids, deux mesures? Intimidation? Il y a donc des groupes de populations qui ont l'impunité? Sommes-nous encore en démocratie? Cette poignée de contestataires bornés et haineux font acte de violence, et voudraient faire croire qu'ils sont les propriétaires des Pyrénées et de la Terre. Ils n'ont rien compris et sont animés de leurs seuls intérêts personnels. Ils cherchent à manipuler l'opinion publique en se faisant passer pour des victimes et la majorité dans la région, ce qui est totalement faux.

L’Etat devrait réagir et se montrer au moins aussi ferme à leur égard qu'il ne l'a été dans d'autres situations récentes, et cette fois-ci, certainement à bon escient.

Au lendemain de la rédaction du texte ci-dessus, j’apprends dans la presse locale que les opposants à l’ours veulent porter plainte contre madame Nelly Olin pour des propos qu’ils qualifient de « diffamatoires » ! Les dits propos sont : « lâches » et « imbéciles ».

Mais ces mêmes personnes clament haut et fort : « ça leur ferait du bien que l’on monte tous à Paris avec les faux. Des têtes méritent de tomber ».

Là, à mon avis, ce ne sont plus des propos diffamatoires, mais des menaces de mort, et qui plus est, des menaces de mort envers des représentants de l’Etat, envers l’Etat ! Qu’on se souvienne de l’histoire encore récente qui s’est passée ici, dans le Béarn, à savoir la décapitation de deux infirmières, et on peut se dire que tout est possible.

J’espère que madame Nelly Olin sera soutenue par son gouvernement, et que la justice saura être impartiale. Quand au gouvernement, je pense qu’il ne devrait en aucun cas tolérer d’être menacé de mort, menacé au travers d’une allusion à la Révolution, et là encore, à une tentative déloyale d’intimidation afin d’arriver à un but personnel, et qui va à l’encontre de la protection de l’environnement."



Depuis, nous sommes le 06 mai 2006, l'Etat suspend les lâchers! La violence et les menaces ont gain de cause! Et que dire des pièges laissés pour tuer les ours?

Alors, la mort de Canelle, un accident? Comment le croire lorsqu'une poignée déchainée se lance ouvertement à la chasse à l'ours?! Et de constater que ce sont ceux qui sont contre les ours qui font acte de violence... contre les ours, contre les montagnes des Pyrénées.

La Terre n'est pas la propriété des Humains!


(*) photos du site Pays de l'ours-ADET

2 Comments:

Anonymous maya said...

c'est vrai que ca craint, ouais les paysans on a peur d'eux, c'est pas des jeunes alors l'état il la ramène pas! c'est pas normal! moi j'irai à la manif

06 mai, 2006 18:28  
Anonymous Anonyme said...

sarkozy, il pourrait envoyer les CRS en renfort! c'est bizarre qu'il ne fasse rien là!

07 mai, 2006 14:02  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home