mardi, octobre 02, 2007

Consommer, détruire, gaspiller, polluer, se servir…

Plutôt qu'une réponse sur le billet de Taomugaia "

Consommer, détruire, gaspiller, polluer, se servir…

", je mets cette dite réponse ici même, puisqu'elle correspond finalement à une réflexion, à un constat sur mon état d'esprit actuel, et vous expliquera pourquoi je me fais de plus en plus rare...

En réaction à cet extrait d'un article de Alain Hervé, cité par Taomugaia dans son billet, qui dit ceci :
"(...)Bizarre pour un être qui se prétend intelligent.(...)
Depuis peu, nous sommes six milliards et demi assis à la même table. Et l’homme sert à quoi ?
Il se sert.”
Voilà ce que j'en pense :
L'Homme est intelligent? qui a prétendu cela?... l'Homme bien entendu! ce n'est qu'une auto évaluation de l'homme, forcément à son avantage.
Il se sert, quitte à ne servir qu'une poignée d'individus, car sur les 6 milliards d'humains sur Terre, il n'y en a que 20% attablés à la grande table, les autres grattent en quête de miettes.
Je ne crois pas l'Homme intelligent, au contraire, et tout me donne, bien malheureusement raison. A quelques exceptions près, l'humain est un être sans scrupule et sans éthique, prêt à tout pour son unique bien-être, ou survie, dont rien de bon ne peut émerger, et cela à tous les niveaux de l'humanité, dans tous les domaines.

Et pour répondre à la question posée par Taomugaia :
Mais que va-t-on devenir ?Je pense malgré tout que seule une issue fatale se profile à l'horizon...

L'humanité est amenée à disparaitre, et à moins d'un conflit nucléaire, la Terre s'en remettra, bien... très bien, et la vie continuera sans l'humain... avec des cicatrices indélébiles, mais ce ne sera pas le premier cataclysme qu'Elle aura connu, et ... surpassé.
J'ai bel et bien fini d'espérer, d'où ma désertion petit à petit du net.

Je viens encore voir quelques blogs qui me parlent vrai, et mettent un peu, trop peu de baume à mon âme, dont celui-ci, mais je pense vain de s'obstiner dans une lutte ou le résultat est connu d'avance.

7 Comments:

Anonymous zara said...

tout comme Michel Tarrier le dit dans son livre, moi aussi, petit à petit je commence à penser qu'on est en tous cas condamné...mais qu'on peut peut etre tout faire pour nous donner encore un peu plus de temps, partir gracieusement, peut etre. Mais, étant qui se suis, je ne peux pas devenir pessimiste et j'ai quand même besoin de me battre, j'ai besoin de voir que les choses peuvent changer, même si c'est un petit peu. Des gens qui m'écrivent car graçe à (entre autres) mon blog, ils sont devenu végétariens, ça me mets du baume au coeur..des tits changements, mais çe redonne espoir que l'humanité n'est pas forcement un gros mot.


Je suis contente de te revoir sur le net, tu me manques!

02 octobre, 2007 14:26  
Blogger thalys said...

thalys a dit...

Evidemment, Zara, si je n'ai plus le coeur à lutter, je n'abandonne pas au quotidien. Je reste végétarienne, je fais toujours attention à mon impact sur la Nature, je marche et prend mon vélo pour la majorité de mes déplacements (même quand il pleut, même quand il fait froid, pas juste quand ça coïncide avec mon confort...), je fais attention à ce que je mange, à ma consommation, etc...
Et bien sur aussi que ton blog est un de ceux que je ne me lasserais jamais d'aller consulter, et que tu es pour moi, même virtuellement, une personne très importante, dont je me sens très proche... la grande soeur rêvée!
Et je sais que ta notoriété est une garantie pour toucher des personnes, et les emmener à changer.
Mais, ce n'est qu'une goutte d'eau dans un monde assoiffé, asséché, et que seul un océan aurait pu ramener à la vie.
Un manque d'Amour général, au sens le plus noble du terme, ne fait que s'aggraver, et la dignité de l'humain s'amenuise irrémédiablement. Peut-être que l'espoir pourrait renaitre, mais lorsque les illusions s'effacent face à la lucidité, je doute de retrouver ma foi envers l'humanité, et aurais bien du mal à en faire un nom propre!!!

Mais je crois en toi, en Taomugaia, Raksha, Seb, et bien d'autres, et mon coeur, loin d'être aigri, reste sensible aux Etres tel que vous, et à tous les trésors de la VIE...

03 octobre, 2007 10:19  
Anonymous zara said...

troi petits mots pour toi:

je t 'adore!!!

04 octobre, 2007 07:11  
Blogger thalys said...

Pour la petite erreur, c'est pas grave, c'est sur, c'est l'abus du chocolat, même bio, y'a plein de substances un peu aphrodisiaques, voir hallucinogènes parfois;-)lol

gros bisou à toi Zara!

04 octobre, 2007 12:23  
Anonymous Raksha said...

J'ai mal de voir que tu perds la foi, c'est si important , c'est notre moteur, notre raison d'être...Une action aussi petite soit-elle dans le monde physique à parfois tellement d'importance dans une autre dimension...Tu vois la souffrance, la destruction, l'égoisme...mais regardes-tu au bon endroit ???
Si je pourrais te donner ma foi en l'homme, sur que je t'enverrais un gros colis, mais je n'ai que mes mots, et en plus par blog interposé c'est pas évident..
je peux te renvoyer sur des articles perso que tu as certainement déjà lu :
- http://mondeimaginaire.over-blog.net/article-10785035.html
- http://mondeimaginaire.over-blog.net/article-4222704.html

Le dernier lien, réfléchis bien, car comme le petit garçon et les quatres bougies, réagis comme lui...
Les gens qui parlent vrai ont besoin de toi, nous formont une communauté ou chacun par ses articles remotive l'autre...si tu désertes le groupe,celui-ci s'affaiblit !!
Force toi, redresses la tête, tu n'es pas seule dans ce combat. Et parfois une victoire apparait, gràce à l'entêtement de nous tous...
Bref, en un mot "ne nous laisse pas tomber" !!

05 octobre, 2007 16:11  
Blogger thalys said...

C'est marrant ton histoire du petit garçon, parce que je me suis revue, moi et mon fils, il y a quelques années, en été, près d'un lac dont le niveau de l'eau avait trop baissé, et où des moules d'eau prérissaient au soleil. Nous en avons remis le plus possible à l'eau. Bien sûr, par toutes, mais comme pour les étoiles de mer, celles que nous avons pu remettre à l'eau étaient bel et bien sauvées. Je me souviens du regard des gens qui nous regardaient, et devaient se dire qu'on était fou!
Ca ne m'empêche pas de sauver encore les escargots, les limaces et même les vers de terre qui s'aventurent sur les trottoirs par temps de pluie, même si je sais bien que ce n'est qu'une petite partie!

Ca, Raksha rien ni personne ne me l'enlèvera!
Cette foi là, cet amour de la vie, cet élan, je l'aurais toujours.

Et tes paroles me touchent, comme celles de Zara. Tu dois te douter que tu fais partie de ces gens du net que j'aime sans connaitre, que ton blog fait partie de ceux où je reviens, même si je ne mets pas forcément de commentaires.

Pour ce qui est de l'espoir, ne t'inquiète pas :je suis en vie, donc je garde malgrè tout de l'espoir, mais j'avoue qu'il est bien fragile, et se nourrit plus des animaux, des enfants, des adolescents, de la Nature que des adultes!

Et pourtant, tu peux me croire, je regarde partout!

Mais je n'avais pas imaginé que mon blog pouvait être important! Je le découvre par ton commentaire, et j'en suis très touchée, très! comme celui de Zara, Vous mettez en lumière qu'on se remotive ensemble, et qu'on a le même objectif : aider les sans paroles que sont les animaux, les plantes, la Terre, et redonner de l'Amour...

MERCI pour me rapeller tout ça! Ca me touche beaucoup;-)

05 octobre, 2007 18:53  
Anonymous SAG said...

Justement, tu doit te faire encore moins rare !
;-)

25 octobre, 2007 15:37  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home