vendredi, juin 02, 2006

manifestation à toulouse

En raisons des menaces venant des opposants à la réintroduction des ours, la manifestation se déroulera à toulouse.


Avant tout, voici le lien pour découvrir une vidéo (une fois sur la page, cliquez sur lecture >), datant de 1997, où, jean lassalle, opposé aujourd'hui à la réintroduction des ours, déclare clairement être pour l'introduction des ours, d'une part, et affirme qu'il laisse le soin aux experts de choisir les ours, et se déclare tout à fait d'accord pour faire venir des ours slovènes.

Je vous invite vivement à aller voir cette vidéo (lien direct sur la vidéo), surtout pour les sceptiques.

Maintenant que l'argent alloué par l'Etat a été dépensé comme bon leur semblait, les "néo-opposants" s'insurgent contre la réintroduction, jean lassale en tête, et affirment n'avoir jamais été concertés!


De plus, à propos d'un article sur les deux brebis qu'un ours aurait attaqué, je ne comprends pas, d'une part, comment ces personne peuvent instrumentaliser à ce point la brebis blessée, soi-disant sous anti-douleur, et lui faisant subir consciemment un préjudice bien plus grave que n'a pu le faire l'ours accusé. Exposer cet animal blessé, et le laisser ainsi souffrir, c'est inhumain. Où se trouve l'amour qu'ils revendiquent avoir pour leurs bêtes?
Deuxièmement, c'est bien de chercher à émouvoir les gens avec ces photos, mais... tous les agneaux mâles qu'ils vendent aux abattoirs au printemps pour être aussi tués et "dévorés", par la population humaine, mais aussi les veaux, les vaches en fin de production laitière, les cochons, les poulets, les lapins, etc... qui finissent souvent prématurément dans ces abattoirs pour y être transformés en nourriture "jolie" à voir, cela n'émeut personne! (Je ne parle pas de chasse, mais je pourrais, parce que bon nombre de ces mêmes personnes sont des chasseurs...)
Un ours tue une brebis, c'est inadmissible!
Les humains tuent des milliers d'animaux, dont une partie non négligeable partira directement à la poubelle (alors qu'ailleurs, sur cette même planète, des gens, oui, d'autres êtres humains, meurent de faim), tous les jours, et ça, c'est admissible! « C'est normal, c'est dans le droit de l'Homme! Lui seul a le droit de tuer, parce que lui, il ne tue pas, non, il se nourrit..., et puis les gens, ils ont le droit…» Tel est le discours de ces détracteurs.


Sans oublier les milliers d'animaux tués et torturés sous les prétexes fallacieux les plus divers, dans le secret de laboratoires, abattoirs, etc...

On retombe dans ce même schéma :"le monde est la possession de l’humain", avec toute la destruction de cette Terre que cela entraîne.

C’est paradoxal. Ces gens s’octroient la terre, pour en bénéficier, mais dans le même temps, ils la détruisent. Ils exècrent les « bureaucrates », mais ce qu’ils rejettent, parce qu’ils n’y ont peut-être pas accès, c’est la réflexion, la pensée, le recul face à l’avenir de notre monde. Ils persistent à ne garder qu’une vision parcellaire du monde, telle qu’elle était dans les temps moyenâgeux. Et on entend « ce sont nos montagnes » ! Et quand ce sont des habitants de ces montagnes qui veulent, eux, la réintroduction des ours, à bout d’argument, c’est l’agression physique, l’animalité qui ressort ! Et oui, l’ours, ils n’en veulent pas, parce qu’ils veulent être les seuls prédateurs des Pyrénées?...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home