mercredi, février 28, 2007

3h du matin...

Méchanceté
Il y a un peu plus d'un siècle à peine, l'Homme blanc pensait "sincèrement" que les Hommes noirs étaient des animaux dénués de sensibilité, de sentiments, etc... Et quelques siècles plus tôt, des hommes se posaient la question à savoir si les femmes avaient une âme!!!! Pendant longtemps, les nourrissons n’étaient que des créatures qui ne ressentaient rien, ni douleur, ni sentiments…qu’on empaquetait, les entravant complètement…
Aujourd’hui, la plupart des gens sont d’accord pour reconnaître qu’il en est autrement.
Il semblerait alors qu’on ait avancé. Et pourtant… l’ignorance a cédé le pas à la cupidité, à l’animosité, la haine…
Des millions d’animaux sont massacrés dans le monde chaque jour avec l’assentiment de la majorité des gens, des milliers de personnes meurent à cause de l’indifférence d’autres êtres humains, par la faim, les guerres, les maladies, mais aussi la solitude, la haine… de plus en plus de gens se suicident, ne pouvant supporter des souffrances insurmontables…. Des milliers de personnes sont assassinées, battues, violentées, violées, opprimées, avilies chaque jour….par d’autres êtres humains.
A-t-on vraiment évolué ?
Et pourquoi cette méchanceté ? Le mot est dérisoire, mais ses effets sont destructeurs…
Pourquoi la méchanceté ?
Pourquoi la cruauté ?
Quelle est cette maladie spécifique à l’humanité,
Ce besoin de détruire encore et encore
Pour rien…
Ça commence avec un proche, connu ou inconnu,
Dans sa famille,
Avec ses voisins,
Un collègue…
Une haine nourrie de je ne sais quoi…
Chacun aspire à la paix planétaire,
Mais combien a le cœur débordant de cette haine !
Tout le monde est prêt à critiquer, condamner les agissements de telle ou telle personne,
Tel ou tel Etat,
Mais,
Chacun se sent l’âme d’un juge déplorant la guerre
Et en même temps, jouit du mal qu’il peut faire !
Quel aveuglement, quelle ignorance,
Quelle barrière barricadent le cœur de tant d’êtres ?
L’humanité est juste divisée en deux :
Ceux qui sont animés d’amour et de compassion quoi qu’il leur arrive,
Et ceux qui sont menés par la haine, le mépris, la jalousie…
Quoi qu’il leur arrive aussi !
Je ne sais ce qui fait que l’on est d’un côté ou de l’autre,
Je ne sais pas pourquoi
Il y des êtres si gentils que j’en pleurerais
Et des gens si méchants… que j’en pleure !
Et parfois je me dis que je ne suis pas faite pour ce Monde…
Pas assez blindée.
Trop sensible…
Recevoir la haine d’autrui sans savoir pourquoi,
Accuser l’agressivité de personnes venimeuses…
Je suis parfois si fatiguée de ces agressions,
De constater à quel point l’humanité est délétère, jouissive du mal, destructive…
Quand des personnes s’écrient : mais il ne faut pas comparer les hommes avec les animaux,
C’est vrai.
Eux pensent que l’homme est supérieur aux animaux,
Je crois que les animaux sont bien plus nobles que les humains !
Il n’existe pas de génocide, de carnage, de barbarie, d’assassinat, de viols de cette ampleur chez les bêtes… sauf peut-être cas exceptionnel.
L’humanité est bâtie sur des milliers de cadavres, sur une haine incommensurable,
Une somme de soif de pouvoir, de possession, d’asservissement, de domination…
L’humain dans sa globalité ne semble pouvoir se « construire » qu’en détruisant autre chose : en détruisant d’autres personnes, d’autres peuples, d’autres espèces vivantes, en détruisant la Terre !
Il est en train de se commettre un génocide gigantesque, et une poignée seulement d’êtres humains en sont conscients.
Ils sont traités par les autres, ceux qui commettent ce génocide, ceux qui en sont complices par acceptation ou ignorance volontaire, de fous, d’idéalistes rêveurs, de doux dingues…. Mais surtout d’empêcheurs de détruire tranquillement.
Ce génocide est celui des terriens(*) et de leur milieu.
Il commence dans la haine ordinaire, quotidienne, celle qui semblerait presque anodine. « Ce n’est rien », « ce n’est pas grave », « c’est sans importance… »
Et pourtant, comme une goutte plus une goutte, plus une goutte, etc… font des océans, ces rancoeurs, ressentiments, jalousie, intolérance, ces horreurs dissimulées dans la tête des gens finissent par changer des groupes, et de petits groupes on parvient à de grands groupes : des villes, des régions, des pays, ou des clans, des « syndicats », des groupes de pensées ou d’actions, ou de profits…
Certain affirme que l’amour est contagieux, mais je crois que la haine aussi.
L’humain n’est jamais vraiment lui dès lors qu’il est en groupe, et sa faiblesse vient qu’il y montre souvent ses plus mauvais penchants, ses plus mauvais cotés.
Car méchanceté rime avec faiblesse, bien évidemment, même si, à tort, la gentillesse est accusée d’être l’apanage des faibles !
Et souffrir n’est pas une marque de faiblesse, mais de sensibilité !
Tout acte de cruauté est nourri de la même haine, je suppose.
Lutter pour le respect de l’animal n’est pas de l’anthropomorphisme, (non, Névrosia !)
Lutter pour le respect de l’animal ne veut pas dire ne pas lutter pour le respect de l’humain !
Lutter pour le respect des animaux ne veut pas dire reléguer le sort des enfants mourants de faim en second plan.
C’est lutter pour le respect de la vie qu’elle qu’en soient les manifestations.
Il n’y a pas lieu de créer encore une fois une hiérarchie, de créer encore des clivages, de reproduire encore des échelles de valeur de droit, et finalement de retourner en arrière.
Tout ce qui vise à détruire est criminel, tout ce qui vise à brimer et faire souffrir est assassin.
C’est un tout, c’est une vision globale,
Une lutte générale.
Dénoncer la barbarie des hommes vis-à-vis des animaux,
C’est aussi dénoncer la barbarie des hommes envers d’autres hommes !
Pour moi, c’est un tout :
C’est aspirer à la paix,
La sérénité,
La non-violence,
Qui ne sauraient exister qu’en partie sur notre Terre.
Pour qu’elle soit,
La paix doit être totale
Si on pouvait enfin
Aimer
Son prochain,
Sa famille,
Son voisin,
Son collègue,
L’inconnu dans la rue…
Et puis aussi aimer
Les chiens, les oiseaux,
Les cochons et les gazelles,
Les araignées, les chauves souris,
Les ronces,
Les roses et les orties….

(*) terme repris du reportage les terriens commenté par Joachin Phoenix…

30 Comments:

Anonymous Nevrosia said...

Je comprends ce que tu dis.
J'y réfléchis.

28 février, 2007 07:29  
Blogger Nevrosia said...

Je n'ai pas dit que lutter pour le droit des animaux revient à faire de l'anthropomorphisme.

Je dis que lorsque je vois des mamies (ou pas) qui achètent des petits manteaux à leurs caniches, les font manger dans leur assiette et les laisse coucher parfois dans leur lit, alors que dans le même temps elles ne s'émeuvent pas de la mort de milliers d'enfants parce qu'ils sont noirs ou arabes ou asiatiques(comme il m'est arrivé de le voir), je me dis que ces gens-là n'ont pas les mêmes priorités que moi.

Je me bats pour les enfants et je suis contente que d'autres personnes se battent pour les animaux, car c'est effectivement une question de respect de la vie avant tout.

Nous choississons chacun notre combat, l'important étant de ne pas accépter ces comportements inssuportables comme des fatalités.

Je suis tout à fait indignée de constater que de plus en plus de sans-abris prennent des chiens pour faire la quête, car les gens donnent de l'argent plus facilement pour l'animal.

Je ne torturerai jamais un animal, parce que c'est un animal et je n'accepte pas que qui-que-ce-soit le fasse. Continuez votre combat !

28 février, 2007 07:55  
Blogger thalys said...

coucou névrosia!
en fait notre "combat" est le même, on pourrait dire qu'on se distribue les différentes tâches, puisqu'on ne peut pas être sur tous les fronts!
je suis aussi d'accord avec ce que tu dis sur certains maitres de chiens. D'ailleurs je le déplore aussi puisque ces animaux ne vivent pas vraiment suivant leurs besoins élémentaires non plus ; c'est ce que je disais chez Zara quand je dis que la plupart des chiens vivent toute leur vie au bout d'une chaine...

28 février, 2007 14:42  
Anonymous cheb said...

Vous avez vu l'arène de France "aime t'on trop les animaux" ?


Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport. Quand un tigre le tue, il appelle cela férocité.
George Bernard Shaw

28 février, 2007 16:15  
Blogger thalys said...

ce que j'aimerai savoir, c'est ce que toi, et tous les autres visiteurs pensent de cette méchanceté, comment vous l'expliquez, si vous l'expliquez... et ce que vous faites pour y faire face et la neutraliser.
mais surtout, à votre avis, POURQUOI la méchanceté existe?

28 février, 2007 16:15  
Anonymous zara said...

o, ma cherie, on dirait que cest mon coeur qui parle la...desolee, je suis arrivee en hollande et le clavier est different, cest dur a taper comme ca...je reviens dimanche et je tembrasse tendrement!

28 février, 2007 19:33  
Anonymous Raksha said...

Bonjour,
je vois que tu es déjà passée sur ma ronde des blogs, donc tout va bien....Pourquoi la méchanceté, honnetement je ne sais pas, c'est aussi une question qui taraude, tout serait tellement plus beau avec juste un peu d'Amour.
Comme toi, j'ai l'impression d'être d'une autre planète..Je comprends à moitié les mémères et leurs caniches, parcequ'à une époque où je ne mangeais pas tous les jours à ma faim, c'est mon chien qui m'a évité le suicide !
Bien sur c'est horible de préférer son chien à un enfant, seulement le toutou c'est tout près de nous et l'enfant de l'autre côté de la planète..cela n'excuse pas un telle attitude!.. dans mon métier d'aide-soignante tu ne peux pas imaginer le nombre de vieux que j'ai vu littéralement abandonné dans de grandes maisons vides..
Bon j'arrête là je pourrais te faire un roman !!

01 mars, 2007 00:13  
Blogger Febronio said...

Moi !!! Moi !!! M'dame !!! (Fayot !!!) J'ai peut être une explication potable à cette "méchanceté". La peur, tout simplement. On reste des animaux dans le sens large du terme.
Le sadisme, par exemple, c'est à mon avis rien d'autre que de se rassurer avec le sentiment de puissance qu'on peut avoir en dominant l'autre. C'est souvent, irrationnel, comme le type qui mets des chevaux dans son moteur se sent rassuré sur ses performances sexuelles. Ou la pétasse du bureau d'à coté qui raconte partout que la petite nouvelle si sexy se trimballe des champignon, quelque part ça l'inquiétait de la voir papilloner autour de sa place.
Longtemps on a cru que le loup était mangeur d'homme, sans preuve, probablement sur la foi de bergers experts qui craignaient pour leur troupeau.
Le nègre de l'époque faisait peur, d'abord parce qu'on le découvrait dans des sociétés dites "primitives" qu'ont ne comprenait pas, ensuite par peur de perdre ses privilèges et une main d'oeuvre pas chère.
Tain, j'ai écrit si souvent le mot peur, que j'ai l'impression d'écrire un discours de Sarkozy. Parce qu'il y a des gens pour exploiter ces peurs pour asseoir leur domination (ou celle de leur groupe) sur la société. Les discours sur l'immigration, c'est quoi sinon la mise en scène de la peur ? Peur de perdre son boulot, sa culture, son identité, noyé dans des foules de couleurs qu'on ne connait pas. Et ça aboutit à quoi ? A des murs de barbelés que des centaines de personnes vont escalader par peur de la faim, de la persécution ou simplement de la misère.
Bon, j'arrête tu m'auras compris, parce que là, j'ai déjà l'impression d'être à un meeting de little Benito.

Febronio

01 mars, 2007 04:15  
Anonymous Marie said...

Très beau post. Il n'y a pas que la peur qui rend méchant. Moi j'ai tendance à penser que la nature humaine n'est pas très bonne à la base, surtout quand je vois la méchanceté de certains gosses vis à vis d'autres gosses... Il y a peut être des gens qui ont une meilleure nature que d'autres, quelles que soient leur couleur et leur origine.

01 mars, 2007 14:01  
Blogger thalys said...

Marie, quand j'étais ado, je pensais qu'au fond de chaque personne, il y avait une partie de bonté, de beauté, d'amour. Et je croyais qu'on pouvais rencontrer cette partie à force d'amour...
la vie m'a imposé un démenti : maintenant, je crois comme toi qu'il y a des gens dotés de bonté et d'autres non, tout simplement. Il y a des gens qui n'ont pas de coeur... et je crois qu'il n'y a rien à faire parfois... triste bilan quand même que j'aimerai faux!

et pour Raksha, moi aussi, j'ai eu un chien qui m'a éloigné des mauvaises pentes, et des dérives, et qui dans les pires moments a été le seul à me donner de l'amour.
et pour ceux qui me diront que ce n'était pas de l'amour, pour moi c'en était : ça m'a maintenu en vie!

Cheb, on a du poster nos commentaires quasiment en même temps, parce que je répondais à névrosia, mais la question est pour vous tous, bien sûr!!!
je suis tout à fait d'accord avec ce que dit G.B. Shaw . C'est aussi ce qui se passe ici avec les ours. J'ai écrit un post sur ça, il doit être dans les "archives" du blog, si tu veux le lire;-)))))

oui, febronio, la peur doit être l'élément déclencheur. C'est d'ailleurs la peur qui est à l'origine de nos déséquilibres. Peur de la mort au départ, qui a donné des croyances différentes, à l'origine aussi de tant de guerres.
"Si ce que tu crois est différent de ce que je crois, ça remet en question la croyance que je me suis forgée pour me protéger de mes peurs! et ça, c'est intolérable!... alors, il faut éliminer cette autre croyance qui met en péril ma croyance..."

merci pour tous vos commentaires! je vais méditer sur tout ça;-))))

et pour Zara, ah sacré clavier!!!! mais le peu de mots que tu as écrit dit tellement!!!

01 mars, 2007 18:00  
Anonymous cheb said...

Moi aussi, j'ai fait un post sur le chasseur qui a tué l'ourse Canelle, depuis je me suis fait tomber dessus par un grand malade qui a affirmé que les écolos voulaient la fin de l'humanité, rien de moins, et depuis il me fait chier on peut même pas imaginer comme. Je suis nazi, raciste, un bel enc..., quoi. J'en sors à peine.
J'ai une réponse sur la méchanceté, elle n'engage que moi : biologiquement,nous sommes des singes. Les singes mangent des fruits (c'est pour les reconnaître que nous voyons en couleur) ; nous mangeons de la viande, c'est pas adapté à notre morphologie, ça nous rend méchants.
C'est un peu nul, comme explication ? Bon...

01 mars, 2007 20:09  
Anonymous jackline said...

Bonsoir...un petit coucou ...je viens de découvrir ton blog à partir de celui de Zara...je te trouve bien courageuse de défendre les valeurs de la lutte contre la barbarie des hommes, la défense des animaux et de la planète...bravo..continue, tu rends service à tout le monde..et ouvre les yeux (on espère) à certains...bisous :0010:

01 mars, 2007 23:24  
Blogger Febronio said...

Ah, désolé Cheb, certains primates (autre que nous) sont omnivores. Les chimpanzés en particulier qui vont même jusqu'à chasser l'antilope (je ne sais pas quelle marque de 4x4 ils utilisent, par contre). Les plus proches cousins que nous connaissons sont comme nous des êtres sociaux, se transmettant leur culture (ils n'ont pas peint la Joconde, mais il y a bien des cultures différentes selon les régions), et comme nous ils connaissent les joies du cannibalisme, du meurtre et même du génocide. Une preuve s'il en fallait encore que les chimpanzés sont très très proches de l'homme.
Mon primate préféré c'est le bonobo qui règle ses conflits par le sexe... Comme il a raison... :D
Pour en savoir plus sur les grands singe, le site français de Jane Goodall : http://www.janegoodall.fr

01 mars, 2007 23:26  
Anonymous cheb said...

Oh oui!Oh oui ! Bonoboïsons-nous, nous n'en seront que plus humains !

02 mars, 2007 08:52  
Blogger thalys said...

Peut-être qu'il existe des singes omnivores, mais est-ce par choix ou par nécessité?
Sais-tu Fabriono que les moineaux qui sont granivores peuvent devenir insectivores par obligation, lors des hivers très froids?

Je partage en tout cas ce que tu Cheb : j'ai constaté que les gens qui mangent beaucoup de viande sont beaucoup plus agressifs!
Et en ce qui concerne les ours, j'ai même remarqué des gens qui sont contre les ours, et vont sur les sites de défense pour insulter les gens!!!
On peut se poser la question : Pourquoi, comme une coïncidence, (mais en est-ce une?) ceux qui sont contre les ours sont violents, agressifs, ouvertement méchants, et ceux qui défendent le droit à vivre des ours ne font pas acte de violence?
Et pourquoi il y a bien plus de végétariens chez les écolos que chez les anti-ours,(d'ailleurs y-en a -t-il?) qui sont pour la plupart des chasseurs et de gros mangeurs de viande???
Non, Febrono,;-))) avant même que tu me répondes, et j'adore tes commentaires, ce n'est pas un cliché!!!

Je ne sais plus qui a dit "nous sommes ce que nous mangeons", mais biologiquement parlant, c'est tout à fait exact!!! en tout cas, je note que ceux qui font attention à leur alimentation sont souvent ceux qui font attention à la planète... et font souvent le choix de ne pas manger de viande! ça parait quand même tout lié, non?

Cheb, je comprend ce que tu as enduré avec ce mec, je suis moi même souvent confrontée à la haine de personnes qui m'en veulent de défendre certaines valeurs... Parfois, ils me détruisent, oui, mais , je me régénère comme le sphinx, et je continue...

"ce qui ne tue pas nous rend plus fort"... c'était le jour des citations;-)))

02 mars, 2007 15:04  
Anonymous cheb said...

Thalys voici le post en question :
http://huggyhome.over-blog.com/article-5334223.html

02 mars, 2007 15:30  
Anonymous cheb said...

Merci infiniment. Mais je réitère mes conseils de prudence, j'en ai vraiment bavé avec ces salauds.

02 mars, 2007 15:33  
Anonymous cheb said...

Surtout ne laisspas de com, c'est un vrai malade capable de te faire chier pendant des mois et des mois. S'il commence, efface ses coms au fur et à mesure. Il y en a qui se sont fait pourrir pour moi que ça,juste pour avoir été de mes amis.

02 mars, 2007 19:37  
Blogger thalys said...

T'inquiète pas Cheb, l'idée ne m'en est même pas venue. On voit bien que ce type est plutôt déséquilibré!
Pour ce qui est d'être agressée parce que je te compte parmi mes amis de la blogosphère, tu sais, la lutte contre la connerie est aussi une de mes priorités. Alors, je mets un lien vers ton deuxième blog "huggyhome" sur ce blog, le lien vers ton autre blog étant sur ma page d'accueil!

En plus je crois qu'il est possible de faire quelque chose contre ce genre d'attaque. Névrosia aussi a dû faire face à une malade, et elle l'a menacée de poursuites judiciaires. On peut retrouver ces gens grâce à leur IP.
mais ça n'empêche pas que c'est lourd à vivre... lui, je suis presque sure qu'il doit se gaver de viande!

02 mars, 2007 20:15  
Anonymous cheb said...

De foie gras !!!

02 mars, 2007 23:28  
Blogger Febronio said...

Ma chere Thalys...

Promis, je n'utiliserais pas le mot cliché (zuuut !!!)

Pourquoi les végétaliens sont moins violents que les omnivores ? Tout comme un chasseur est par définition soit quelqu'un qui mange de la viande, soit un végétariens particulièrement sadique, le végétaliens l'est par convictions (c'est un choix) dont certaines sont le refus de violence envers les animaux. Un type de nature violente aura donc moins d'attirance pour ce régime. C'est à mon avis une généralité, je suis sûr qu'on peut trouver des groupuscules éco-terroristes plutôt radicaux. Quant aux types qui s'opposent aux ours, je crois qu'ils vivent dans des milieux où les clichés (re-zut) supplantent souvent le raisonnement. Faudrait pas faire pareil.

Quant aux chimpanzés, selon Jane Goodall, ils sont opportunistes donc boulottent ce qu'il y a de disponible.

03 mars, 2007 01:47  
Anonymous zara said...

coucou la zolie!!

tu as demandé pour le veggie pride, c'est à Paris le 19 mai...je pense que sur leur site tu vas en savoir plus: http://www.veggiepride.org/fr/

ça sera génial si tu pouvais venir!

03 mars, 2007 22:56  
Blogger thalys said...

Zara, te re-voilà! super! Je prends note de la date et je vais faire un tour sur le site. Si je peux me libérer, je viendrais. Je te tiendrais au courant bien sûr.

Febrono, ça doit être là le point de vue un peu divergent, les grands singes! je vais re plancher dessus, puisque je connais déjà le site de Jane Goodal.
quand tu parles de génocide, je ne suis pas vraiment d'accord. La définition d'un génocide est la volonté déclarée d'anéantir un peuple, une espèce, avec la ferme intention de détruire cette espèce jusqu'à son dernier individu. Penses-tu qu'on puisse alors parler de génocide chez les Singes? Penses-tu qu'ils aient une telle intention délibérée? Si oui, c'est leur attribuer une complexité de pensée, une disposition à se projeter dans l'avenir, dans différents avenirs même : un avenir avec le peuple à supprimer, un avenir sans, etc.... Bref, avoir une stratégie (in)digne d'un napoléon ou d'un hitler. Je trouve ça personnellement exagéré. C'est un peu la "Planète des Singes"!
Ce machiavélisme, reste, pour moi, le triste apanage réservé des humains.

03 mars, 2007 23:15  
Blogger Nevrosia said...

Il m'est arrivé de rencontrer quelques végétariens très aggréssifs (des extrêmistes)et j'en étais arrivée à la conclusion, que tout simplement ils avaient faim ! ;-)))
Bien sûr ce n'est qu'une blagounette...Cela dit, il me semble que l'homme est omnivore depuis très très longtemps (si j'en crois les cours sur la préhistoire) et j'ai BEAUCOUP de mal à faire le lien entre viande et aggressivité.
Que penseriez-vous d'une thèse quasi-identique qui tendrait à prouver que les végétariens et les végétaliens sont de vrais légumes ? :-)

Je me méfie de toutes les thèses comportementalistes extrêmistes.

04 mars, 2007 20:35  
Anonymous cheb said...

Non mais je disais ça c'était pour rire. Je n'en crois pas un mot. C'est pas la viande qui rend agressif, c'est le café etles embouteillages

04 mars, 2007 22:47  
Blogger Febronio said...

Désolé pour le retard Thalys, mais pour notre premier désaccord il a fallu que j'aille chercher loin des références.
Sur le site de Cyril Ruoso (photographe) et Emmanuelle Grundmann (éthologue) les auteurs citent les travaux de Jane Goodall et de "Toshisada Nishida" : "les chimpanzés, comme les hommes, possédaient des cultures, fabriquaient et utilisaient des outils, chassaient d’autres petits singes et plus troublant encore, partaient en guerre contre des communautés de chimpanzés voisines.".
Confirmant de manière bancale ce que j'avais déjà vu dans un reportage de Discovery Channel sur l'observation des chimpanzes.
C'est dans le sens de conflit entre communautés de primates qu'il fallait entendre le terme de génocide que j'ai employé. Ta remarque sur la complexité de pensée, je pense au contraire que l'épuration éthnique est plutot un problème de réflexion trop simpliste voire d'absence de réflexion.
Arrrgh, Thalys, v'là que tu me faire de la philo alors qu'à la base j'ai qu'un brevet parachutiste. :)))

04 mars, 2007 23:56  
Anonymous cheb said...

Les chimpazées nous ressemblent beaucoup, nous sommes très proches cousins...

05 mars, 2007 07:47  
Blogger thalys said...

névrosia, tu as entièrement raison à mon avis. Toute théorie qui tend à définir et enfermer les gens est dangereuse, et souvent erronée. Je connais aussi des adeptes de la "macrodiététique" qui sont invivables! comme tu le dis tous les extrémistes sont dangereux. J'espère ne pas l'être! Quant à savoir si je suis un légume parce que je suis une fausse végétarienne (je mange encore du poisson), je ne crois pas. Je fais mes déplacements en vélo, je marche tous les jours entre une et deux heures, quel que soit le temps, et avec tout ce que j'arrive à cumuler, si je suis un légume, c'est du ginseng!!! L'énergie est aussi un mystère, pusqu'elle ne découle pas que de ce que l'on mange. Regarde les yogis, etc vivent avec quasiment rien.... bon, là, c'est un autre sujet...


Mais bon, chacun mange comme il l'entend. Ma question reste pourquoi la méchanceté existe, et ça complique un peu, pour moi en tout cas, puisqu'elle n'est pas spécifique à l'Humain.
Mais surtout, comment y faire face sans devenir soi-même méchant?

Et pour les chimpanzés, je ne savais pas tout ça. En tout cas, je ne prendrais pas leur mauvais coté comme modèle.

05 mars, 2007 15:33  
Anonymous seb said...

merci thalys
pour ce joli texte, respect a toi, le combat continu..

09 septembre, 2007 16:26  
Blogger thalys said...

oui, la lutte contre la méchanceté qui est bien plus le "propre" de l'humain que le rire continue, même si je suis moins sur mon blog!

en tout cas, je vois que tu fais le tour complet du blog, et finalement il y a certains sujets qui sont intemporels et peuvent être lus (voire relus) n'importe quand...

merci de ta visite, et d'exister! les "bonnes" âmes sont plus que jamais nécessaires à la Terre, et je ne fais pas dans la bigoterie! la bonté n'a rien à voir avec les prétentions de paraitre bien, mais est bel et bien un état naturel qu'on a, ou pas.

10 septembre, 2007 13:55  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home